Synopsis

Sur cette page :

  • Mon propos
  • Est-ce un roman ?
  • Thèmes ou thèses ?
  • À qui s'adresse ce livre ?
  • Fiche technique

Mon propos

J’écris pour le plaisir d’écrire. J’avais envie d’écrire un roman, un livre différent de ceux que j’avais déjà écrits. J’ai commencé à écrire sans savoir quel serait le sujet du livre ni où cette aventure allait me conduire. Ce fut une longue expérience, imprévisible, mais passionnante.

J’aime aussi fabriquer et éditer des livres. J’ai autoédité huit livres, mais j’ai peu de compétence pour la promotion et la distribution. Le guide du bonheur a été diffusé par des distributeurs en France et en Thaïlande, et s’est bien vendu pendant quelques années. Je n’ai imprimé que de petits tirages numériques des livres plus récents, à l’intention de mes amis et de mes proches.

Je souhaiterais que Marlène ou le jeu de la vie touche un plus large public…


Est-ce un roman ?

À un moment où l’appellation de roman est controversée en France, je me suis interrogé pour savoir dans quelle mesure Marlène ou le jeu de la vie est un roman. Quelles sont les parts de réalité et de fiction dans ce livre ? Philippe, un des personnages, répond à cette question (lire l’extrait 5).

L’histoire du roman est de la fiction, elle se passe en grande partie dans un monde fictif, le monde des âmes (lire l’extrait 1). Le personnage principal, Marlène, est un personnage imaginaire. Certains des personnages masculins, par contre, me ressemblent. Trois épisodes sont autobiographiques, quelques autres sont de l’autofiction. Quant aux paroles des différents personnages, elles sont souvent inspirées par mes idées. Bien sûr, car toute pensée, qu’elle concerne la réalité ou l’imaginaire, ainsi que les mots qui en découlent, trouvent leur source dans la mémoire... (lire l’extrait 5).

Après mûre réflexion, il me semble que le paysage général de Marlène ou le jeu de la vie est bien celui d’un roman, même si certains passages, pris isolément, ressemblent à des essais, des témoignages ou des enseignements spirituels. Je ne les prends toutefois pas à mon compte, car les personnages du livre expriment souvent leurs propres opinions.


Thèmes ou thèses ?

Les sujets développés dans ce livre sont plus des thèmes, que les personnages soumettent à la réflexion ou à l’expérience du lecteur, que des thèses que je m’efforcerais de défendre (lire l’extrait 5).

Les principaux thèmes abordés sont : la création picturale (lire l’extrait 4), l’art sacré, la perception visuelle, la création littéraire, les vies antérieures, le tantrisme (lire l’extrait 2), la vie monastique, la communication, le Yi Jing, les relations amoureuses (lire l’extrait 3), les niveaux de conscience, la vie quotidienne comme voie spirituelle.

L’écoute attentive du jeu de la vie conduit tôt ou tard le lecteur à s’interroger sur la réalité objective, le temps, la causalité et sa précieuse identité, et le place forcément devant l’incontournable question « Qui suis-je ? »


A qui s'adresse ce livre ?

Comme il a la forme d’un roman, ce livre s’adresse à un plus large public que les ouvrages classés « spiritualité » ou « développement personnel ». Plusieurs des thèmes abordés débordent aussi de ces domaines. Les idées qui y sont exprimées concernent toute personne qui s’interroge sur sa propre vie et sur le monde dans lequel elle vit.

On peut lire Marlène ou le jeu de la vie à trois niveaux : celui de l’histoire romanesque, celui des thèmes abordés et celui des questions existentielles qu’il ne manque pas d’éveiller. Le lecteur est libre de choisir, et de créer sa propre histoire (lire la fin de l'extrait 5).


Fiche technique

  • Auteur : Pierre Wittmann 
  • Titre : Marlène ou le jeu de la vie
  • Sujet : roman
  • Structure : 28 chapitres groupés en 6 parties + prologue et épilogue
  • 786 000 signes (espaces comprises)
  • Rédaction terminée le 2 avril 2013
  • Autoédition confidentielle : avril 2014
  • 23 x 15 cm – 318 pages
  • ISBN 978-616-361-079-9

Créé par Pierre Wittmann